Vivre la plaine de l’Abbaye

Natura 2000

mardi 6 juin 2006, par D.T.

Natura 2000 Rhône : la plaine est-elle concernée ?

Et d’abord une petite explication sur ce qu’est Natura 2000 pour ceux qui ne connaissent pas.

L’union européenne a décidé de créer un réseau de protection des habitats naturels qu’elle a baptisé Natura 2000. Après la protection réglementaire des espèces, flore et faune, il est apparu que pour sauver des animaux ou des plantes rares, il fallait aussi conserver le milieu dans lequel ils vivent. Il ne suffit pas d’interdire la destruction d’une espèce, il faut encore lui laisser de quoi vivre.

Par exemple, des grottes suffisamment tranquilles seront nécessaires à la survie des chauves-souris, des espaces lacustres aux berges non bétonnées sont nécessaires aux castors etc.

Après recensement des habitats naturels les plus importants, appelés prioritaires, une partie non négligeable du territoire français a été pressenti comme devant faire partie de ce réseau.

De nombreuses oppositions ont considérablement ralenti ce classement et la commission européenne a demandé de manière forte à la France de finir de réaliser ce travail au moins dans une proportion raisonnable et dans des délais très courts. C’est ainsi que le classement du Rhône dans le réseau a été mis en concertation en juillet-août dernier auprès des collectivités et des administrations concernées. La date n’était pas favorable à la concertation, mais les dossiers sont quand même repartis pour Bruxelles via Paris et ne sont toujours pas revenus.

Le périmètre proposé est le lit mineur du Rhône, c’est-à-dire le fleuve et ses îles. Les bords du fleuve en sont exclus, y compris les habitats naturels importants qui peuvent s’y trouver, en particulier des contre-canaux ou des ripisylves (forêts humides).

Ce tracé minimal a été retenu pour ne pas gêner le projet Grand Rhône en cours qui tend à régler les problèmes d’inondations.

Ce tracé pourra être modifié par la suite, et pour la plaine, nous devrions proposer au moins qu’il concerne la partie des contre-canaux pour les castors et les cistudes. Pour le reste de la plaine, nous n’avons pas (encore) recensé d’habitats importants.

D.T.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Beroux.com Site réalisé par W. Beroux | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0