Vivre la plaine de l’Abbaye
Accueil du site > 6. publications > Archive des bulletins > Les quatre saisons de la Plaine de l’Abbaye n° 28 - automne 2012

Les quatre saisons de la Plaine de l’Abbaye n° 28 - automne 2012

dimanche 27 août 2017, par Sigrun Reineking

Le Rallye pédestre

Le 10 Juin 2012 l’association Vivre la Plaine de l’Abbaye a organisé un rallye pédestre « A la découverte de la plaine ».

A partir d’un carnet de route les équipes devaient découvrir l’itinéraire et répondre à 26 questions sur un circuit de 7 kilomètres.

Au bout de deux heures et demie de marche tout le monde se retrouvait dans l’espace des jardins partagés pour la remise des prix et le verre de l’amitié avant de tirer le repas du sac.

Malgré le peu de participants (16) et le temps incertain il régnait une excellente ambiance et chacun s’est promis de revenir pour une autre édition.

A noter que c’est l’équipe composée de monsieur et madame Murzilli qui a terminé en tête avec un total de 47 sur 50 points.

Expérience à renouveler.

Victor Maillet

Les chauve-souris dans la Plaine

Le jeudi 16 août la « Nuit européenne de la chauve-souris » s’est déroulée dans la Plaine de l’Abbaye. Laura Dami du Parc Naturel Régional de Camargue et Fanny Albalat du Groupe Chiroptères de Provence en étaient les animatrices.

Toutes les espèces de chauve-souris sont protégées par la loi du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature. Il est strictement interdit de les détruire, de les transporter ou de les commercialiser. Certaines d’entre elles ont été sélectionnées par l’Europe pour faire partie de la directive Natura 2000 visant à conserver les espèces en danger et leur habitat naturel.

Les précisions de Fanny, illustrées par deux films documentaires*), nous ont permis de mieux connaître ces étonnants mammifères et de comprendre leur vulnérabilité.

- Non, elles ne s’accrochent pas dans les cheveux.
- Non, elles ne sont pas maléfiques et en Chine leur nom signifie également « bonheur ».
- Loin d’être prolifique, la femelle ne met bas, en été, que d’un unique jeune (exceptionnellement deux). La mortalité de ces jeunes est très importante.
- Non, elles ne mordent pas au cou pour sucer le sang. En Europe, toutes les chauve-souris sont insectivores.

Comme elles peuvent consommer en une nuit près de la moitié de leur poids en insectes (papillons de nuit dont les chenilles sont des ravageurs et moustiques), on comprend l’intérêt qu’elles représentent pour les cultures et pour le bien-être des humains. Ces mammifères, seuls capables d’un vol actif, ont, sous nos latitudes, des dimensions qui sont loin d’être effrayantes : de 6-8,5 cm de longueur avec une envergure totale de 18-23 cm et un poids de 6-8g pour la Pipistrelle, à 13-14,5cm de longueur avec une envergure de 40 cm et un poids de 25-50g pour le Molosse de Cestoni.

Les chauve-souris sont très fragiles en hiver, quand elles entrent en léthargie se regroupant dans des milieux à température et humidité constantes (grottes, arbres creux, constructions …). Leur température corporelle s’abaisse et les rythmes cardiaque et respiratoire se ralentissent les rendant alors très sensibles à tout dérangement. En effet, la dépense d’énergie nécessaire au réveil peut leur être fatal.

Nous avons compris l’importance de préserver leur territoire de chasse et les gîtes où elles hibernent et se reproduisent.

La soirée s’est poursuivie ensuite aux Jardins partagés et pendant notre pique-nique, Fanny nous indiquait le passage des chauve-souris grâce à un détecteur d’ultra-sons. Des Pipistrelles ont survolé nos têtes mais nous attendions la venue d’espèces plus rares émettant sur d’autres fréquences. Nous nous sommes donc rendus au contre-canal où il nous a semblé entendre, « contacter », un Grand Murin.

Après cette soirée le Groupe Chiroptères de Provence a poursuivi ses recherches et a notamment découvert à Villeneuve des Grands Rhinolophes (avec un nez en forme de fer à cheval, au vol assez rapide entre 2 et 5 m du sol) et des Grands Murins (vol lent entre 5 et 8 m). Ces deux espèces sont classées prioritaires dans la directive Natura 2000.

A suivre …

Sylvie Tresmontant

*) Film de Tanguy Stoecklé visible sur internet :

www.tanguystoeckle.fr/index....

Le matin du lendemain de notre sortie, j’ai trouvé de ces petites crottes, gros comme les crottes de souris mais très friables, sous l’auvent qui longe la terrasse, preuve que des chauve-souris ont fait la « sieste nocturne » chez moi. Car, comme Fanny nous racontait, les chauve-souris font une pause à partir d’une heure la nuit environ pendant quelques heures pour recommencer à chasser intensément avant de se coucher lors du lever du soleil.

Sigrun Reineking

Questions pour préparer notre assemblée générale

Nous vous demandons de nous aider pour bien préparer la prochaine assemblée générale qui se tiendra vers la fin de l’année.

Quel jour de la semaine préférez-vous :

Lundi – mardi – mercredi – jeudi – vendredi ? Et quel horaire :

18h ou 20h30 ?

Ou bien un samedi matin ?

Votre collaboration et aide à une bonne préparation de cette réunion importante nous est précieuse.

La Journée des Associations 2012

La Journée des Associations se tiendra cette année le samedi 22 septembre au gymnase Jean Alesi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30.

Il n’est pas encore trop tard pour y participer et d’assurer une heure de présence lors d’une journée animée.

Notre prochaine sortie :

Une balade avec Alain Camard et David Tresmontant

La Ripisylve *) sur l’Îlon

le Dimanche 30/09/2012 à 9h

Rendez-vous place du marché/Office de tourisme pour covoiturage

Animation gratuite pour nos adhérents, 3 € pour les non-adhérents

sur inscription téléphone 04 90 25 96 91

E-mail : info@plainedelabbaye.asso.fr

*) forêt présente sur les rives d’un cours d’eau

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Beroux.com Site réalisé par W. Beroux | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0