Vivre la plaine de l’Abbaye
Accueil du site > 4. le futur de la plaine > Compte-rendu de la réunion du Syndicat Mixte pour l’Aménagement des Bassins (...)

Compte-rendu de la réunion du Syndicat Mixte pour l’Aménagement des Bassins Versants du Gard Rhodanien le 23 mai 2008

dimanche 22 juin 2008, par S.R.

M. Patrick Vacaris préside la réunion à laquelle sont présentes deux personnes du syndicat, des représentants des mairies de Villeneuve lez Avignon et des Angles, de la C.N.R., deux exploitantes agricole, deux adhérents/membres du bureau de l’association.

M. Soyer accueille au nom du syndicat, explique que la réunion précédente a été menée par le Bureau d’Etudes BRLi Engineering qui a proposé des scénarii d’aménagement suite aux différentes phases d’études, de concertation et de débats en comités de pilotage, groupes de travail, réunions agricoles ou réunions techniques. Le syndicat a validé son SDAH lors du comité syndical du 19 février 2008. Aujourd’hui le syndicat présente le schéma retenu.

Propositions :

1/ adapter l’habitat (organiser les bâtiments, par exemple installation de planchers refuge, réaliser des batardeaux, des buttes, etc., aménagements visant à réduire les dégâts d’une inondation).

2/ faire un zonage des risques sur les communes (déterminer des zones à une échelle fine, relever les différents niveaux d’altitude, identifier les habitants exposés, établir une liste de numéros de téléphone à appeler en cas de risque, et arriver à des prescriptions au POS).

3/ faire passer l’obligation de « puits » de rétention de 100 l par mètre carré rendu imperméable à 200 l et éviter le ruissellement dû à l’urbanisation. Cela nécessite un arrêté préfectoral ou une décision de la COGA.

4/ plan de gestion des plaines agricoles (étude à mener avec la Chambre d’agriculture pour des cultures spécifiques, des jachères pouvant servir de zones de rétention, adapter le type d’agriculture aux zones trop longtemps inondées).

5/ remédier à l’élargissement de la roubine là ou elle a été étranglée, entretenir la roubine, enlever les obstacles, protéger les berges érodées.

6/ remettre à neuf le barrage dans la ravine des chèvres, barrage qui existait et a été détérioré en 2002 (hauteur environ 6 m) ce qui règlerait le problème des crues biennales. Le coût et les risques d’un barrage plus haut sont trop élevés par rapport à l’impact limité sur le niveau de l’eau dans la plaine (l’essentiel de l’eau vient du reste du bassin versant).

7/ faire aboutir la ravine des chèvres dans le contre-canal au Nord par une dérivation de la roubine, solution classée inintéressante par le bureau d’études.

8/ améliorer le débit de la roubine vers la station de pompage : passer à 1,6 mètre cube par seconde.

9/ améliorer la qualité environnementale et paysagère (faire un élagage à la fois à la main – sélectif pour rajeunir le boisement et pour garder les espèces indigènes – et mécanique, propre et pas « haché », réhabiliter la flore et la faune, respecter la diversité des espèces).

10/ améliorer la qualité de l’eau (obtenir une épuration naturelle de l’eau par des plantes adaptées). Lors des questions/réponses ont été traités :

- le système sécurisé du nettoyage des grilles à la station du pompage de la C.N.R.,
- la possibilité de maintenir bas le niveau du contre-canal en période de risque,
- le débroussaillement de la roubine effectué depuis un an mécaniquement,
- la pose des barrières vers le contre-canal, installées bientôt,
- le nettoyage régulier du contre-canal par la C.N.R.,
- le réaménagement et l’entretien des fossés, une question pas encore réglée.

Nous constatons que le syndicat n’est pas encore au courant de l’étude faite par la mairie sur la plaine de l’Abbaye. La mairie de Villeneuve va envoyer le résultat de l’étude au syndicat.

Conclusion :

C’est un ensemble de propositions, les communes et le syndicat en mettront certaines en oeuvre, rien n’est encore réellement décidé. Le syndicat travaille à un plan PAPI (Programme d’Action de Prévention Inondation) qui, lui, devrait aboutir à des décisions à l’échéance de la fin de l’année 2008.

Prochains pas :

élaboration d’un PAPI étude sur la gestion de l’entretien des fossés en amont du réseau syndical élaboration d’un plan pluridisciplinaire annuel d’entretien et de restauration sur la base du plan BRLi et étude agricole

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Beroux.com Site réalisé par W. Beroux | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0